ZOEKEN

Actualité

Vouchers Corona : un prêt de 20 millions d’euros octroyé au le secteur du voyage pour le remboursement de leurs clients

Le secteur belge du voyage a demandé quelque 20 millions d'euros de prêt destiné au remboursement des vouchers Corona. C’est ce que font savoir ce mercredi la secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, ministre de l'Economie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne et le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem.

Pour rappel, ce prêt permettra au secteur de rembourser les bons en circulation que les consommateurs ont reçus au début de la crise du Covid, en échange de vacances à forfait annulées.

Le SPF Economie a reçu un dossier de demande de prêts de bons à valoir de quelques 70 organisateurs de voyages, représentant ensemble un montant total d'environ 20 millions d'euros. Les montants demandés sont très variables d'un dossier à l'autre : de quelques dizaines de milliers d'euros à plus de 2 millions d'euros.

Les vouchers Corona ont été délivrés aux consommateurs dont les vacances à forfait ont été annulées entre le 19 mars et le 19 juin 2020. Avec ces bons, les consommateurs ont eu la possibilité de réserver un nouveau voyage pendant un an.

Ensuite, les consommateurs qui n'avaient toujours pas utilisé leur bon pouvaient en demander le remboursement. L'objectif était d'épargner au secteur du voyage un flot de remboursements, alors qu'il manquait de liquidités en raison des remboursements aux fournisseurs.

Afin de s'assurer que les organisateurs de voyages à forfait puissent être en mesure de rembourser correctement les bons en circulation, un prêt d'État a été lancé par le gouvernement fédéral. Les voyagistes pouvaient en faire la demande jusqu'à hier.

Le SPF Economie analyse actuellement toutes les demandes et prévoit, pour les dossiers approuvés, un versement du prêt en janvier 2022 au plus tard. Les voyagistes qui contractent le prêt d'État ne peuvent l'utiliser que pour rembourser les bons en circulation et doivent transférer les montants directement au consommateur. Les prêts sont accordés à un taux d'intérêt annuel de 3 % et ont une durée de cinq ans à compter de la date de signature du contrat de prêt. 

La secrétaire d'État à la protection des consommateurs, Eva De Bleeker, est contente : "Je suis heureuse qu'avec la solution du prêt d'État, nous puissions apporter de l'oxygène financier à plus de 70 PME et garantir ainsi le remboursement correct des consommateurs."