ZOEKEN

Actualité

Van Quickenborne & De Bleeker mettent en garde contre les "Arnaqueurs de Tinder ".

[Translate to Français:]

En ce jour de la Saint-Valentin, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la secrétaire d'État à la Protection des consommateurs Eva De Bleeker mettent en garde contre les "arnaqueurs de Tinder" et d'autres formes de fraude en ligne par le biais d'applications de rencontre. La fraude à l'amitié reste une forme d'escroquerie très répandue, les fraudeurs devenant de plus en plus créatifs et vicieux, et les victimes perdant de plus en plus d'argent.  

La fraude à l’amitié est le phénomène par lequel les fraudeurs gagnent la confiance des personnes qu'ils rencontrent en ligne. Cela se fait souvent en restant en contact avec la victime pendant une longue période, en ayant des conversations personnelles et en faisant des promesses pour l'avenir. Ainsi, les victimes ont l'impression que la personne de l'autre côté de l'écran s'intéresse vraiment à elles, qu'elles ressentent un amour ou une amitié réciproque et qu'elles seraient prêtes à traverser le feu pour leur "être cher". Ou ... oseraient dépenser beaucoup d'argent.  

Le scénario ci-dessus est exactement ce que vous verrez dans le populaire documentaire Netflix "L’arnaqueur de Tinder". Trois jeunes femmes y témoignent de la façon dont elles ont été victimes d'un maître escroc sans pitié. Le beau trentenaire leur a fait croire qu'il était dans le domaine du luxe et les a séduites avec des voyages et des dîners fantaisistes dans un nuage de luxe et de romantisme. Les victimes ont supposé que l'homme était aisé et l'ont progressivement laissé gagner leur cœur. Au bout de quelques semaines, il leur confie un danger imminent, qu'il concrétise par des photos en ambulance et des SMS paniqués. À ce moment-là, l'image parfaite des victimes est mise en péril et elles paniquent. Et juste au moment où cette peur prenait le dessus, l'escroc a frappé, demandant de l'argent pour soi-disant se mettre en sécurité. En réalité, il a utilisé les énormes sommes d'argent pour faire le riche et accrocher une nouvelle victime. 

Le cas présenté dans le documentaire est un exemple extrême, mais la réalité montre qu'il ne s'agit pas du tout d'un cas isolé. La secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, rapporte que l'année dernière, rien qu'en Belgique, 1781 cas d'amitiés frauduleuses ont été signalés. Il s'agit d'une augmentation pour la deuxième année consécutive, qui montre que la pratique continue de prendre de l'ampleur, surtout si on la compare aux chiffres de la crise corona (1317 signalements en 2020 contre 718 en 2019). Cette tendance va de pair avec l'utilisation croissante de toutes sortes de médias sociaux et d'applications de rencontre en ligne. En outre, les escrocs sont de plus en plus créatifs, de sorte que tout le monde peut devenir une victime.   

C'est pourquoi la secrétaire d'État De Bleeker estime que les citoyens ne seront jamais assez avertis à ce sujet. Elle donne également un certain nombre de conseils pour reconnaître la fraude à l'amitié. Elle conseille d'être toujours sur ses gardes lorsque l'on rencontre quelqu'un en ligne. Vérifiez toujours à qui vous avez affaire et, si possible, parlez de vos sentiments hors ligne avec une personne de confiance. Ne transférez jamais d'argent à un contact en ligne ou à une personne dont vous ne savez officiellement rien et ne donnez jamais vos coordonnées personnelles ou de carte de crédit.   

Êtes-vous tombé dans le piège ? En tant que victime, il est préférable de rompre immédiatement tout contact, de noter toutes les informations dont vous disposez sur l’arnaqueur et de signaler la fraude sur pointdecontact.belgique.be (option "fraude à l’amitié"). Vous recevrez alors immédiatement des informations sur les démarches que vous pouvez encore entreprendre, comme une action en justice.   

Il est important de toujours déposer une plainte auprès de la police, déclare le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. Après tout, il s'agit souvent de réseaux criminels qui font des victimes à grande échelle. Le nombre de cas de cybercriminalité a augmenté de manière exponentielle ces dernières années. Alors qu'auparavant, les auteurs de ces crimes opéraient principalement depuis l'étranger, nous voyons de plus en plus de bandes criminelles nationales. Et les techniques qu'ils utilisent, comme la fraude à l'amitié, sont de plus en plus sophistiquées. Van Quickenborne investit donc de manière structurelle 1,46 million d'euros dans 7 nouveaux cybermagistrats au parquet et dans 26 agents de soutien et spécialistes informatiques supplémentaires.   

Eva De Bleeker, secrétaire d'État à la Protection des consommateurs : "Il est odieux de voir à quel point les fraudeurs en ligne sont parfois impitoyables, notamment dans le cas de la fraude à l'amitié. Ils abusent sans vergogne de la confiance et des émotions de leurs victimes. Non seulement ils perdent d'énormes sommes d'argent, mais ils doivent aussi se sortir de l'abîme sur le plan émotionnel. Il est donc essentiel de mettre en garde le plus grand nombre de personnes possible contre ces pratiques et, surtout, de retrouver les auteurs de ces actes et de les punir comme il se doit". 

Le Vice-Premier ministre et ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne : "Nous constatons que les mêmes méthodes sont utilisées pour de nombreuses victimes différentes. Il est clair que des bandes criminelles professionnelles sont souvent derrière tout cela. L'augmentation exponentielle de la fraude en ligne ces dernières années et les méthodes astucieuses qui sont utilisées en témoignent. Il n'est pas facile de poursuivre ces bandes criminelles, mais la police et les procureurs prouvent, notamment dans le dossier SKY-ECC, qu'ils sont capables de démasquer les réseaux criminels les plus protégés et identifier et poursuivre les auteurs. Il devrait en être de même lorsqu'il s'agit de bandes de cybercriminalité. Nous investissons donc dans des personnes spécialisées supplémentaires au sein de la Justice. Sur les plus de 30 personnes qui nous rejoindront, 12 ont déjà été recrutées à l’heure actuelle. Ils vont s’attaquer à ce genre de dossiers, ainsi qu’à ces criminels". 

Pour plus d'informations sur la fraude à l'amitié et d'autres formes de fraude en ligne, veuillez consulter le site tropbeaupouretrevrai.be.