ZOEKEN

Actualité

Le gouvernement intègre des mesures d’aide à l’horeca dans le contrôle budgétaire

Le gouvernement a présenté des amendements à l'ajustement budgétaire qui sont soumis à la Chambre en ce moment. L'objectif est d'intégrer l’ensemble de mesures d’aide à l’horeca dans le contrôle budgétaire que le gouvernement a conclu en avril. La Secrétaire d'État De Bleeker : "La crise corona nous oblige en permanence à procéder à des ajustements. En intégrant le récent programme d’aide dans le budget, nous veillons à ce que la situation financière de notre pays reste actuelle et transparente."  

Début avril, le gouvernement a clôturé le contrôle budgétaire. En temps normal, une fois par an il y a l’élaboration du budget et une fois par an un contrôle budgétaire. Toutefois, en raison de la crise corona, la Secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker doit procéder à des ajustements permanents. Ce contrôle budgétaire est déjà le troisième ajustement budgétaire de cette année. Deux ajustements budgétaires spécifiques ont déjà été approuvés. Par ailleurs, le 23 avril, peu de temps après le contrôle budgétaire, le gouvernement a adopté un certain nombre de mesures pour lutter contre la crise sanitaire et pour soutenir la relance de l'économie, notamment du secteur de l’horeca.   

Afin d'intégrer cet ensemble de mesures d’aide dans le contrôle budgétaire, qui est actuellement examiné par la Commission parlementaire des finances et du budget, le gouvernement dépose des amendements. Les amendements comprennent 4 mesures.  

Tout d'abord, le gouvernement procède à un taux de TVA réduit pour l'horeca. Cela ramène le taux à 6 %, y compris pour les boissons alcoolisées, entre le 8 mai et le 30 septembre. Par cette mesure, le gouvernement veut donner un coup de pouce au redémarrage de l’horeca. Ceci fait diminuer les recettes de TVA de 447 millions d'euros.  

Deuxièmement, le secteur horeca peut récupérer les droits d'accises payés sur la bière périmée en raison de la fermeture. Cette mesure coûte 2,5 millions d'euros.    

Troisièmement, les employeurs de l’horeca sont exemptés du paiement de la contribution annuelle pour les pécules de vacances de leurs employés en 2021. Afin de maintenir les caisses de vacances de l'Office national des vacances annuelles, le gouvernement a décidé de transférer 110 millions à l'Office national. 

Enfin, 359 000 euros ont été débloqués pour que la Caisse auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage, qui connaît un énorme surcroît de travail en raison de la crise corona, puisse conserver les 60 agents temporaires supplémentaires jusqu'au 30 septembre.    

Les autres mesures prises le 23 avril seront réglées via la dotation d'équilibre du gouvernement fédéral à la sécurité sociale.  

La Secrétaire d'État au Budget, Eva De Bleeker : "La crise corona nous oblige en permanence à procéder à des ajustements. En incluant l’ensemble des mesures d’aide récent dans le budget, nous garantissons que la position financière de notre pays reste actuelle et transparente."  

La Cour des comptes qualifie la trajectoire budgétaire de réaliste  

Hier, la même Commission parlementaire des finances et du budget a également invité la Cour des comptes à expliquer ses conclusions sur le présent contrôle budgétaire. La Cour des comptes juge réaliste la trajectoire budgétaire que le gouvernement fédéral veut suivre. La Cour a également reconnu que, compte tenu de la crise corona, le contrôle budgétaire est un exercice atypique. Selon le conseiller de la Cour des comptes Pierre Rion, il est également sans précédent que trois ajustements budgétaires aient déjà été effectués en l'espace de quatre mois.   

La Secrétaire d'Etat De Bleeker se félicite que la Cour des comptes reconnaisse le travail du gouvernement. Elle prendra à cœur les observations de la Cour et continuera à procéder à des ajustements réguliers si besoin est.  

La Secrétaire d'Etat De Bleeker : "Lors de l'élaboration du budget et du contrôle budgétaire, je m'efforce toujours de présenter la situation financière de notre pays de la manière la plus fidèle et la plus attentive possible. Il est absurde de se voiler la face, à nous et au public. La crise corona signifie que nous devrons surveiller et ajuster en permanence. Je continuerai à le faire".