ZOEKEN

Actualité

De Bleeker : « Les prévisions de croissance européenne sont encourageantes »

[Translate to Français:]

La Commission européenne prévoit une croissance économique de 4,5 % en 2021. Ce chiffre est supérieur à ses prévisions précédentes et aux chiffres du Bureau fédéral du Plan de février sur lesquels Eva De Bleeker, Secrétaire d'État au Budget, a dû se baser. Elle qualifie les chiffres européens d'encourageants et note que l'économie belge se redresse plus rapidement que celle de nombreux autres pays européens. Il semble que les différents mécanismes d’aide et d'amortissement aient fait leur travail. 

Selon les nouvelles prévisions économiques de la Commission européenne, l'économie belge connaîtra une croissance de 4,5 % cette année et de 3,7 % en 2022. Et ce, après la forte baisse de 6,3 % que nous avons connue en 2020. Ce résultat est meilleur que les précédentes prévisions européennes. En novembre 2020, la Commission européenne tablait encore sur une croissance de 3,9 % en 2021 et de 3,1 % en 2022. 

Il s'agit d'une amélioration pour 2021 non seulement par rapport à la précédente prévision européenne, mais aussi par rapport à la dernière prévision nationale. En février 2021, le Bureau fédéral du Plan (BFP) a publié les chiffres pour 2021 suite au contrôle budgétaire. Le BFP a ensuite estimé la croissance pour 2021 à 4,1 %.  

Selon la Secrétaire d'État au Budget, Eva De Bleeker, ces chiffres sont encourageants. Après tout, la croissance économique est un élément crucial pour réduire le déficit budgétaire. Cela se reflète également dans les chiffres européens. Alors que, dans le programme de stabilité présenté, le gouvernement fédéral tablait sur un déficit budgétaire de 7,7 % du PIB en 2021 pour l'ensemble des pouvoirs publics (gouvernement fédéral, sécurité sociale et autorités régionales), cette prévision se réduit à 7,6 % du PIB. Cette nouvelle est également positive pour la dette publique. Alors que le gouvernement fédéral assumait une dette publique de 116,3% du produit intérieur brut en 2021, ce chiffre tombe à 115,3%. 

La forte croissance est bien sûr liée à l’impact important de 6,3% que notre pays a vécu. Les pays qui ont été durement touchés ont généralement aussi connu une croissance plus forte. Pourtant, il est frappant de constater que l'économie belge se redresse plus rapidement que la moyenne de la zone euro. La perte économique moyenne en 2020 était plus élevée (6,6 %) dans la zone euro, mais la croissance économique en 2021 est plus faible (4,3 %). Le chômage reste également relativement faible et stable. Il s'établit à 5,6 % en 2020 et à 6,7 % en 2021. Dans de nombreux pays, ce chiffre est beaucoup plus élevé. La moyenne pour la zone euro est également plus élevée.  

Selon Mme. De Bleeker, ces chiffres montrent que les mécanismes belges d’aide et d’amortissement ont été efficaces et ont évité pire.  

La Commission européenne a également publié des prévisions budgétaires pour 2022. La Commission prévoit un déficit de 4,9 % du PIB pour l’ensemble des pouvoirs publics. Ce chiffre est plus élevé que celui retenu par le gouvernement dans le programme de stabilité qu'il a présenté le 30 avril (4,5 %). Cependant, les chiffres de la Commission ne tiennent pas encore compte des efforts budgétaires prévus par les pouvoirs publics mais qui doivent encore être élaborés dans le cadre de l’élaboration du budget 2022.  

Toutefois, Mme. Bleeker met en garde contre un optimisme inconsidéré. Tant que la corona n'est pas encore vaincue, les chiffres économiques sont susceptibles d’évoluer. Une surveillance continue de toutes les prévisions économiques et des ajustements réguliers du budget sont donc nécessaires.   

La Secrétaire d'Etat De Bleeker déclare : « Ces chiffres sont encourageants. Pendant cette pandémie, nous avons fait tout notre possible pour aider nos citoyens et nos entreprises à s'en sortir. Ces chiffres montrent que ces mécanismes d’aide et d'amortissement ont été efficaces. L'économie belge se redresse plus rapidement que la zone euro en 2021. Espérons qu'avec les mesures d'assouplissement annoncées, cela ne fera qu'augmenter. Quoi qu'il en soit, je reste très vigilante dans la surveillance des chiffres. »