ZOEKEN

Actualité

Le gouvernement fédéral examine comment le gouvernement peut travailler avec moins de bureaux mais des bureaux de meilleure qualité.

Le rapport du premier spending review, une initiative de la Secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker, est prêt. Cet examen des dépenses vise à déterminer si, grâce à l'augmentation du télétravail et aux nouvelles méthodes de travail, le gouvernement fédéral doit louer moins de locaux à bureaux. Il s'agit d'une collaboration entre la Secrétaire d'Etat De Bleeker, la Ministre de la Fonction publique Petra De Sutter et le Secrétaire d'Etat chargé de la Régie des Bâtiments Mathieu Michel. Le rapport montre que, à condition de réaliser les investissements nécessaires, le gouvernement fédéral peut économiser jusqu'à 37 millions d'euros par an.  

En février 2021, la Secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker a lancé 3 projets pilotes sur les spending reviews. Il s'agit d'évaluations des dépenses qui visent à déterminer si l'argent dépensé par le gouvernement atteint réellement son objectif ou s'il peut être réalisé de manière plus efficace (en termes de coûts). Les projets pilotes consistent essentiellement à faire plus avec la même somme d'argent public. Lorsque les services publics parviennent à réaliser des gains d'efficacité, les ressources ainsi économisées peuvent être réinvesties.    

L'un des trois projets pilotes consistait en un examen des dépenses de l'impact du télétravail sur l'organisation et les dépenses du gouvernement fédéral. Avec la crise corona, le télétravail est devenu la nouvelle normalité. Il devient clair que le télétravail est solidement établi. Cela a évidemment un impact sur les méthodes de travail, l'organisation du travail et aussi le besoin d'espace de bureau et de travail. La révision des dépenses a examiné comment.     

Un large groupe de travail composé du SPF Stratégie et Appui, de la Régie des Bâtiments, du SPF Finances et du SPF Santé publique, de l'Inspection des Finances et des institutions publiques de sécurité sociale y a travaillé pendant 6 mois.   

Cela a permis de produire un rapport complet et clair. Les possibilités sont très grandes, selon le rapport. Uniquement dans la région de Bruxelles, le gouvernement fédéral pourrait économiser jusqu'à 37 millions d'euros par an d'ici 2028 en recourant au télétravail et à la nouvelle méthode de travail (NWOW). Après tout, deux jours de télétravail et des bureaux bien équipés se traduisent par une réduction de 42 postes de travail physiques pour 100 employés. De cette manière, le gouvernement fédéral pourrait se débrouiller avec 204 000 m² de bureaux en moins d'ici 2028 et 351 000 m² en moins d'ici 2042. Les économies annuelles seront compensées par des investissements ponctuels. Toutefois, ces coûts pourraient être récupérés en quelques années grâce à la résiliation des baux existants et aux économies réalisées sur les coûts d’énergie.   

Bien entendu, la réduction des surfaces de bureaux est également liée à la durée des baux en cours. Le spending review a donc cherché à traduire l'étude en projets et bâtiments concrets.     

Toutefois, le spending review est allé au-delà d'une simple question d’argent. Par exemple, elle a également examiné quel serait le soutien à une augmentation du télétravail. Une majorité de fonctionnaires considèrent que 2 à 3 jours de télétravail est l’idéal. Une grande majorité (89%) espère que des leçons seront tirées des expériences de télétravail pendant la crise de Corona. Le spending review porte également sur les inconvénients éventuels du télétravail structurel et sur la manière de résoudre ces problèmes.    

En outre, la qualité des bureaux loués et des bureaux de notre propre portefeuille est primordiale. L'ambition est non seulement de se contenter de moins d'espace de bureau, mais aussi de se contenter d'un espace de bureau de bien meilleure qualité.    

Eva De Bleeker, Secrétaire d'État au Budget : « Il ne faut pas seulement regarder combien on dépense, mais aussi comment on le dépense. Les fonds publics vont-ils aux bons endroits ? Atteignons-nous notre objectif ? Ce spending review montre très clairement qu'en se posant ces questions, on peut faire de grands progrès et économiser de l'argent tout en réalisant davantage. C'est exactement la raison pour laquelle j'ai étendu les spending reviews à tous les départements et services de l'État. »   

La ministre de la Fonction publique Petra De Sutter : « Tout cela souligne la possibilité opérationnelle de ma vision d'une moyenne de deux jours de télétravail par fonctionnaire à une rémunération raisonnable.  Si nous travaillons tous ensemble sur ce point, nous pouvons utiliser le télétravail pour entrer dans une nouvelle ère de gouvernement numérique moderne.  La valeur ajoutée pour tout le monde ressort clairement de cette étude et j'attends avec impatience l'application de cette méthodologie de spending reviews dans d'autres domaines gouvernementaux. » 

Mathieu Michel, Secrétaire d'Etat chargé de la Régie des Bâtiments : « La Régie des Bâtiments œuvre à la mutation des surfaces traditionnelles de bureau vers des espaces capables d’offrir une meilleure adéquation de la vie privée et professionnelle. Il ne s’agit donc pas uniquement d’être plus efficace avec nos moyens mais bien d’accompagner un changement de paradigme, en rapprochant les lieux de travail des lieux de résidence à travers toute la Belgique. »