ZOEKEN

Actualité

Eva De Bleeker : Les distributeurs automatiques de Batopin doivent devenir des points bancaires locaux à part entière

Batopin, fruit de la coopération de quatre grandes banques, a ouvert aujourd'hui les six premiers distributeurs automatiques de billets neutres. La Secrétaire d’État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, se réjouit de l’existence d’un plan clair pour l’avenir en vue de garantir l’accès à du cash à long terme. Eva De Bleeker demande toutefois que l’on veille à ce que les distributeurs automatiques de billets puissent également être utilisés pour les virements classiques et qu'ils restent aisément accessibles aux clients des autres banques.


Les Belges paient de plus en plus par la voie électronique. Le paiement sans contact est de plus en plus courant. Les paiements et les virements se font également beaucoup par smartphone. Ce faisant, l’utilisation de l’argent cash est en chute libre ces dernières années. L’essor de la banque numérique entraîne également une diminution du nombre d’agences bancaires et d’automates bancaires. De plus, ces automates ne sont pas répartis de manière uniforme sur le territoire.

Pour faire face à ce problème, Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et la KBC ont uni leurs forces dans le projet Batopin pour déployer un réseau de distributeurs automatiques de billets neutres. Les six premiers points CASH ont ouvert aujourd'hui. Dans le futur, des points CASH supplémentaires seront installés dans un certain nombre d’endroits sensibles à faible densité de population.

La Secrétaire d’État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, se réjouit qu’avec l’initiative Batopin, un plan d’avenir qui devrait garantir à long terme l’accès à l’argent liquide soit désormais sur la table. Ainsi, si d’autres agences des grandes banques devaient encore disparaître dans le futur, cela n’impliquerait pas dans la foulée la disparition de l'accès à l'argent liquide. Même s’il y aura moins de distributeurs automatiques, une meilleure répartition de ceux-ci garantira à un plus grand nombre de consommateurs de disposer d’un distributeur automatique de billets à proximité.

Eva De Bleeker plaide néanmoins pour que l’on continue à  se soucier des consommateurs vulnérables qui n’ont pas encore sauté le pas vers la banque numérique ou qui ne comptent pas le faire. Elle insiste auprès de Batopin pour qu’il dote les distributeurs automatiques de suffisamment de fonctionnalités. Si les distributeurs peuvent également être utilisés pour effectuer des virements classiques ou d’autres transactions par exemple, ils pourront devenir des points bancaires à part entière.

Madame De Bleeker souligne également qu'il est essentiel que les clients des autres banques puissent aussi utiliser les distributeurs de billets Batopin. S’il y a une grande ouverture entre ces différentes plateformes, les consommateurs peuvent facilement se tourner vers le distributeur le plus proche. Eva De Bleeker demande donc aux banques d’être aussi ouvertes et flexibles que possible et de ne pas facturer de frais supplémentaires aux clients d’autres banques, dans le cas contraire de le préciser clairement à l'avance.

Selon madame De Bleeker, l’accessibilité aux clients des autres banques est également importante pour maintenir le taux de couverture général. Car à côté de l'initiative de Batopin, il y a la collaboration des petites banques et des guichets automatiques de Bpost. C'est pourquoi la Secrétaire d’Etat demande également à ces autres banques d’établir un plan sur la manière dont elles planifieront leurs guichets automatiques à l'avenir.

La Secrétaire d’État  Eva De Bleeker : « Effectuer des paiements et des opérations bancaires se fait de plus en plus par la voie numérique. Cela se traduit par une diminution du nombre d’agence bancaires et de distributeurs automatiques. Nous devons continuer à veiller à ce que les consommateurs moins familiarisés avec le numérique puissent continuer à avoir accès à leur argent. Dès lors, c’est une bonne chose que grâce au déploiement des distributeurs de CASH de Batopin, il y ait maintenant un plan clair sur la façon dont les consommateurs pourront encore accéder à l’argent liquide à l’avenir. Idéalement, ces distributeurs deviendront à terme des points de services bancaires locaux à part entière où il sera également possible d’effectuer des opérations bancaires classiques. »