ZOEKEN

Actualité

La Commission apure les comptes 2019

La Secrétaire d’État au Budget Eva De Bleeker fait un mouvement de rattrapage pour apurer les comptes du gouvernement précédent (en affaires courantes) par la Chambre. Après l'approbation des comptes 2018 il y a quelques semaines, les comptes 2019 sont actuellement soumis au vote. C'est aussi la dernière fois que cela se produira, car désormais les comptes seront certifiés par la Cour des comptes. En outre, les services publics qui présentent leurs comptes trop tard peuvent se voir infliger une amende.  

En raison de la chute du gouvernement fin 2018, notre pays ne disposait pas d’un budget en 2019 et 2020. Fin 2020, la Secrétaire d'État au Budget, Eva De Bleeker, a présenté un budget pour 2021 à la Chambre, qui a également été voté, ce qui signifie que notre pays dispose à nouveau d'un budget. Pendant que le gouvernement était en affaires courantes, les budgets et les comptes ne pouvaient plus être votés. La Secrétaire d'État De Bleeker est donc en train de faire un mouvement de rattrapage pour faire apurer les comptes du gouvernement en affaires courantes. Récemment, les comptes 2018 ont été apurés et les comptes 2019 sont actuellement soumis au vote auprès de la Commission des Finances et du Budget.  

Un budget est une estimation des recettes et des dépenses prévues pour l'année à venir et un compte est l'aperçu des recettes et des dépenses réelles pour l'année écoulée. Tout comme pour une entreprise, ces comptes sont utilisés pour présenter les comptes annuels ultérieurement. Il est donc très important que les comptes soient établis correctement et à temps. La Cour des comptes vérifie en détail les comptes si les dépenses réelles du gouvernement ont été reflétées correctement.   

La Secrétaire d'État De Bleeker veut être plus stricte dans l’application du cadre de l'établissement des comptes à l'avenir. En effet, elle a déjà demandé à tous les services publics de soumettre leurs comptes pour le 20 mars 2021. Il doit s'agir de chiffres définitifs et complets, et ce de manière cohérente.  

La Cour des comptes sera également plus stricte. La méthode d'évaluation des comptes devra respecter les règles fixées par arrêté royal et ceci pour tous les services. Ce n'est qu'à ce moment-là que la Cour des comptes certifiera les comptes. Cela sera fait pour la première fois pour les comptes 2020, comme le font déjà les reviseurs d’entreprise pour de nombreuses entreprises à l’heure actuelle.  

De plus, il sera important pour les services publics de soumettre leurs comptes à temps. Dorénavant, lorsque les délais ne sont pas respectés, une amende pourra être infligée. L'amende s’élève à 2 500 euros pour chaque trimestre de retard entamé. Cependant, De Bleeker précise qu'elle mettra l'accent sur le soutien et la concertation avant d’en arriver à la sanction.  

La Secrétaire d'État De Bleeker: "Nous demandons aux entreprises de déposer chaque année leurs comptes annuels correctement et dans les délais. Le gouvernement doit faire de même et être en mesure de dire de manière honnête combien d'argent il a dépensé. Nous allons donc être plus stricts en veillant à ce que les services publics le fassent correctement et dans les délais".