ZOEKEN

Actualité

De Bleeker : Vérifiez votre crème solaire avant de l'utiliser

Ces jours-ci, de nombreux compatriotes profitent du soleil, dans leur pays et à l'étranger. Ce n'est pas un problème tant que vous n'exagérez pas et que vous vous protégez suffisamment. Eva De Bleeker, Secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, conseille aux consommateurs de vérifier soigneusement leur crème solaire avant de l'utiliser. Une crème solaire de qualité suffisante assure une bonne protection, même si elle ne permet pas de rester plus longtemps au soleil.

Nous avons dû l'attendre longtemps, mais après les fortes pluies et les conséquences désastreuses de la semaine dernière, l’été semble finalement faire une percée. De nombreux Belges recherchent le soleil, que ce soit à là côte, sur une terrasse ou à l'étranger. Elle apporte un soulagement après les semaines et les mois passés qui ont été particulièrement difficiles.   

Cependant, le soleil recèle aussi des dangers. Une exposition excessive et non protégée au soleil provoque des dommages à l’ADN et le cancer de la peau. Un seul coup de soleil tous les deux anders peut tripler le risque de cancer de la peau. En outre, le cancer de la peau peut se propager à d’autres parties du corps.

Heureusement, nous pouvons nous en protéger en utilisant des crèmes solaires, qui offrent une bonne protection contre les rayons UV. Cependant, les écrans solaires ne sont pas une panacée. Ils ne sont pas destinés à vous faire rester plus longtemps au soleil. Ils n’offrent pas non plus le même degré de protection contre chaque type de rayons UV. 

Sur chaque flacon de crème solaire, un facteur est généralement mentionné, à savoir le "facteur de protection solaire" (FPS) ou “Sun Protection Factor” (SPF). Toutefois, ce facteur ne renseigne que sur la mesure dans laquelle la crème solaire filtre les rayons UV B. Il ne dit rien sur le rayonnement UV A. C'est précisément le rayonnement UV A qui peut être cancérigène. 

Par exemple, une crème solaire avec un FPS 15 laisse passer un quinzième (environ 7%) du rayonnement UV B et bloque donc 93% du rayonnement UV B. Souvent, le même flacon de crème solaire n'indique pas le degré de protection qu'il assure contre les rayons UV A. Selon la législation européenne, cette protection devrait représenter au moins un tiers de la protection contre les rayons UV B.

La Secrétaire d’ État à la Protecion des consommateurs declare que les consommateurs ne savent pas toujours ce que signifie la protection contre les UV et comment ils peuvent se protéger au mieux. Il existe également des malentendus concernant les crèmes solaires. Par exemple, une boîte à moitié pleine est souvent conservée jusqu'à l'année suivante, au moment où l’effet protecteur risque de diminuer. Elle donne donc aux consommateurs trois conseils simples pour vérifier si la crème solaire offre toujours la sécurité nécessaire:  

  1. Vérifiez la date de péremption:
    M12 signifie que la crème solaire sera bonne pendant 12 mois après ouverture.
     
  2. Vérifiez la texture: une texture étrange, une répartition inégale ou une couleur particulière après avoir secoué le flacon de crème solaire indique qu'elle ne convient pas.  
     
  3. Vérifiez l'odeur : les conservateurs peuvent attirer les bactéries en vieillissant, ce qui donne une mauvaise odeur à la crème solaire. 

La Secrétaire d'Etat De Bleeker : "L'année a été difficile. Tout le monde en a assez de rester à l'intérieur et veut sortir et profiter du soleil. Il est important de se protéger suffisamment. La crème solaire ne garantit pas que vous pourrez prendre le soleil plus longtemps, mais elle peut vous offrir une protection. Pour être sûr, il ne faut pas seulement regarder l'indice de protection, mais aussi vérifier soigneusement si votre crème solaire offre une protection."