ZOEKEN

Actualité

5ième ajustement du budget 2021 approuvé

Aujourd'hui, la Chambre des représentants a approuvé le cinquième ajustement budgétaire. Le fait d’avoir autant d'ajustements budgétaires est unique. Toutefois, la Secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker estime qu'il est important que les chiffres continuent à refléter la réalité pendant la crise corona. Le cinquième ajustement libère principalement des ressources supplémentaires pour la lutte contre le coronavirus et les mesures d’aide. En outre, des ajustements sont prévus pour une meilleure protection des consommateurs, un meilleur logement moins cher et une gestion écologique des bords de route.  

Normalement, le cycle budgétaire se compose d'une élaboration du budget et d'un contrôle budgétaire. Après l’élaboration du budget par le gouvernement, le parlement approuve à la fin de l'année le budget pour l'année suivante. Au cours de cette année budgétaire, le contrôle budgétaire a lieu. Lors du contrôle budgétaire, on examine l'évolution des recettes et des dépenses et on détermine si des ajustements sont nécessaires. En temps normal, cela se limite à un ajustement par an.   

En raison de la crise corona et de son impact budgétaire sans précédent, la Secrétaire d'État au Budget Eva De Bleeker a été contrainte d'ajuster le budget de manière quasi constante afin de fournir des ressources suffisantes pour la lutte contre le coronavirus et ses conséquences pour nos citoyens et nos entreprises. Entretemps, le gouvernement De Croo en est à son 5ième ajustement du budget 2021. Cet 5ième feuilleton d'ajustement a été approuvé aujourd'hui à la Chambre des représentants.   

Il n'est pas surprenant qu'une grande partie de l'ajustement concerne des ressources supplémentaires pour la lutte contre la corona.   

Dans le domaine de la santé publique, l'INAMI reçoit quelque 234,4 millions d'euros pour les dépenses supplémentaires liées à la corona. En outre, on a inscrit 365 millions d'euros qui doivent encore être versés aux régions. Dans le cadre de la campagne de vaccination, il a été convenu que le gouvernement fédéral prendrait en charge 80% des coûts de vaccination et les régions les 20% restants. Un premier calcul a montré que le gouvernement fédéral devait encore verser quelque 353,3 millions aux régions. Par souci de sécurité, le montant est arrondi à 365 millions. Il s'agit du coût de la première campagne de vaccination, et non des rappels.  

Du côté des mesures d’aide, l'impact est également important. Les organismes de sécurité sociale ont dû engager des dépenses considérables pendant la crise corona et continuent de le faire. Le gouvernement fédéral veille à ce que la sécurité sociale dispose toujours de suffisamment de ressources. Si la sécurité sociale a dû engager plus de dépenses, le gouvernement fédéral les compensera plus tard au moyen d'une dotation d'équilibre. Cette dotation d'équilibre semble être plus faible pour le système de prestations aux employés. La dotation d'équilibre y diminue de 1,012 million d'euros. Dans le système de prestations aux indépendants, la dotation d'équilibre augmente de 34,5 millions.   

Lors de l’élaboration du budget 2022, il a été décidé de protéger les consommateurs contre la hausse des coûts énergétiques. Une partie de ces ressources seront déjà nécessaires en 2021. Des fonds étaient déjà prévus pour le tarif social étendu qui est maintenant en place. Ces fonds seront augmentés de 100 millions d'euros. Pour la réduction ponctuelle de 80 euros sur la facture d'électricité, 72 millions d'euros seront alloués. Pour le financement ponctuel du Fonds Gaz Electricité, 16 millions d'euros sont alloués. Au total, il s’agit donc de 188 millions d'euros.  

Il existe également un certain nombre d'ajustements qui ne sont pas liés à la corona.   

Il y a un petit transfert de 300 000 euros de la Justice vers l'Economie pour l'étude qui sera faite dans le cadre de ConsumerConnect. C'est le projet de la Secrétaire d'Etat De Bleeker en sa qualité de protectrion des consommateurs. ConsumerConnect vise à créer un point de contact unique pour toutes les questions des citoyens et des consommateurs. Aujourd'hui, il existe plusieurs organismes qui traitent les plaintes, répondent aux questions, enregistrent les signalements ou reçoivent les demandes de médiation. En conséquence, les citoyens sont renvoyés trop souvent d’un organisme à l’autre. Le guichet unique devrait mettre un terme à cette situation.  

Un ajustement plus important a lieu à la Régie des Bâtiments. Elle recevra 280 millions supplémentaires pour l'achat de deux bâtiments. Il s'agit de deux bâtiments dont le bilan énergétique est bien meilleur et qui devraient permettre la centralisation d'un certain nombre de services. Cet achat devrait donc entraîner une diminution des dépenses d'énergie et des dépenses de loyer pour le gouvernement fédéral.  

Un dernier ajustement concerne la durabilité et la mobilité. Un montant de 2,1 millions d'euros sera alloué pour rendre la gestion des talus ferroviaires plus écologique. Ces fonds seront utilisés pour financer un certain nombre de projets pilotes. On cherchera notamment à savoir si une couche durcie mais perméable peut réduire l'entretien. La possibilité de coopérer avec des initiatives locales pour gérer les accotements sera examinée. Enfin, dans deux projets, des moutons seront utilisés pour faire paître les accotements.  

La Secrétaire d'Etat De Bleeker : "Corona continue à bouleverser le budget, tant en termes de chiffres que de rythme. Je pense qu'il est important que les chiffres restent conformes à la réalité. Pour garantir cela, j'ai déjà ajusté plusieurs fois le budget 2021. C'est la cinquième fois que je le fais. Et je continuerai à le faire. Les citoyens et le Parlement méritent cette transparence. Il ne sert à rien de se leurrer."